Connexion / Inscription

style="display:inline-block;width:728px;height:90px"
data-ad-client="ca-pub-7701185495549329"
data-ad-slot="9700052098">

style="display:inline-block;width:728px;height:90px"
data-ad-client="ca-pub-7701185495549329"
data-ad-slot="9700052098">

LE SENEGAL N’EST PAS UNE REPUBLIQUE MOURIDE



Par Bathie Ngoye Thiam le 25 - 12 - 09

LE SENEGAL N’EST PAS UNE REPUBLIQUE MOURIDE

30 novembre 2009, la « Cellule de communication du khalife général des mourides » avait rédigé un texte fort médiatisé pour mettre en garde ceux qui disent du mal de leur confrérie. Ne feraient-ils pas mieux de balayer d’abord devant leur porte ? Ceux qui ternissent l’image du mouridisme sont ceux qui se disent mourides tout en foulant aux pieds les enseignements de Cheikh Ahmadou Bamba. Si vous dites que la mosquée de Touba est plus bénite que la Kaaba ou d’autres énormités de ce genre, ils ne vous importuneront point. Pourquoi ne s’en prennent-ils pas à ceux qui placent leurs marabouts au-dessus des prophètes ? Défendent-ils l’Islam ou leurs intérêts personnels ? Pourquoi n’ont-ils pas réagi quand Abdoulaye Wade, après avoir taxé d’ignorants les imams qui dénigrent sa statue, s’est permis de déclarer qu’il peut rester au pouvoir le temps qu’il voudra et le passer ensuite à qui il voudra parce qu’il a le soutien de Serigne Bara ? Ne savent-ils pas que de si graves déclarations ne peuvent que nuire à la communauté mouride et au pays tout entier ? Ont-ils bombé le torse en entendant le président de tous les Sénégalais avancer que c’est avec la seule bénédiction de Touba qu’un candidat sera président de la République ? Wade semble convaincu que les mourides sont des fanatiques qu’il faut caresser dans le sens du poil. Puis, un ndigël, et ils voteront tous pour lui ou pour son fils. Il joue avec leur foi réputée aveugle.

Légitimement, le porte-parole du khalife général des tidianes est monté au créneau pour signaler : « Nous sommes laissés en rade. Tivaouane fait partie du Sénégal. » D’autres voix risquent de s’élever car le Sénégal ne se limite pas à Dakar et Touba et n’est pas une république mouride, à ce que je sache. Il est impossible de ne pas s’indigner quand Serigne Modou Kara souhaite que Wade soit président à vie, donc un roi. S’il tient de tels propos, c’est évidemment parce qu’il est loin des souffrances des populations.

« Wade, président à vie ! » Cela mérite bien quelques centaines de millions de nos francs, mais pour décrocher le jackpot, Kor Sokhna devrait ajouter : « Karim, successeur attitré ! » Quelques semaines plus tard, le marabout politicien change de camp avant de revenir à la charge, cette fois, avec des menaces : « Si les détracteurs du président Wade ne le laissent pas tranquille, je peux faire en sorte qu’il n’y ait pas d’élections dans ce pays. » Et il ajoute que Wade est attaqué parce qu’il est mouride. Se rend-il compte de ce qu’il dit ? Le « général » devient inquiétant. Comment pourra-t-il empêcher la tenue d’élections ? Va-t-il armer sa milice et semer la terreur ou va-t-il se servir de son « Koun fa yakoun » ? Nous pouvons trembler en attendant qu’il mette ses menaces à exécution.

Pourquoi la « Cellule de Communication du khalife » ne dit rien ? Si des dignitaires mourides tiennent un certain langage, il est normal que les réactions égratignent la confrérie. Que dire de Béthio Thioune ? Ce « Cheikh » a damé le pion aux marabouts mourides. Eux ne sont que des descendants de Serigne Touba et lui, qui n’est pas de la famille, clame qu’il est Serigne Touba. Il aurait même vu en songe Mame Cheikh Ibra Fall se prosterner devant lui. Ëskëy ! Il prétend avoir plus de dix millions de disciples dont quatre millions d’électeurs.

Apparemment, il a créé une nouvelle confrérie au sein du mouridisme. Serigne Touba n’a jamais dit qu’il est Dieu, Serigne Saliou non plus, et Dieu n’admet pas qu’on Lui donne des égaux ou des associés. C’est Béthio Thioune qui a « démontré » que Serigne Saliou est Dieu, avant de se révéler « réincarnation » de Serigne Saliou et de Serigne Touba. Cela est bien plus grave que la statue d’Abdoulaye Wade. Jusqu’à présent, aucune cellule de communication ne l’a contredit. Tous les imams et guides religieux, toutes confréries confondues, font profil bas et laissent des milliers de jeunes gens compromettre leur avenir en suivant de telles croyances.

Dénonçons ce qu’il faut dénoncer. Quand l’homme qu’il suffit de voir pour aller au paradis, l’homme qui crie sur les toits que tous les Sénégalais seront ses « taalibe », dansait publiquement devant Abdoulaye Wade dont il osé dire qu’il a rendu plus de service au mouridisme que tous les mourides, où étaient les imams qui font du bruit aujourd’hui ? Où sont ces imams quand des disciples de marabouts barrent des routes, saccagent des locaux et tabassent impunément des citoyens qui ne font que leur travail ?

Serigne Saliou a bon dos. Il ne disait rien, le saint homme. Il fut même, à son insu, candidat sur la liste de la coalition Sopi à Touba. Nos défunts saints ne doivent pas être des fonds de commerce pour qui que ce soit. Si certains marabouts ne veulent que de l’argent, qu’ils se contentent de leurs Maggal et « Thiant ». Maintenant, il y a tellement de Maggal que la presse n’arrive pas à suivre le rythme. Tout est prétexte de Maggal, jour de paye pour d’aucuns qui se frottent les mains et attendent que les taalibe viennent verser leurs sous. Pourquoi les descendants du Prophète (Psl) et des « saaba » n’ont pas droit à de tels honneurs et privilèges ? Sont-ils moins méritants que les descendants de nos « sëriñ » ?

Que Dieu, le Vrai, l’Unique, l’Eternel, le Roi, sauve le Sénégal, le seul pays où l’on peut se dire musulman sans respecter aucun des cinq piliers de l’Islam ! Nous n’irons pas loin tant que nous ne ferons pas descendre nos marabouts du piédestal sur lequel seul Allah doit trôner. L’obscurantisme est un des principaux maux dont souffre ce pays qui fut quand même laïc sous Senghor et Diouf. Bathie Ngoye Thiam.


Akon, Messi, Drogba et Henry pour Pepsi

style="display:inline-block;width:300px;height:250px"
data-ad-client="ca-pub-7701185495549329"
data-ad-slot="5270470833">

Contributions des utilisateurs

MERCI, SEIGNEUR, DE NOUS AVOIR DONNÉ NOS MARABOUTS !



Par Bathie Ngoye Thiam le 11 - 05 - 10

Mbokki taalibe yi (chers condisciples), l’heure est grave. Nos marabouts sont de plus en plus désacralisés. Des égarés croient qu’ils peuvent se passer d’eux tout en restant musulmans. Ils veulent se suffire de Dieu, du Prophète (Psl) et de leurs recommandations, programmant ainsi la fin de nos dynasties confrériques. Ils vont jusqu’à penser que nos marabouts sont des citoyens comme nous, alors que nos grands-pères, comparés aux leurs, n’étaient que de petits types, pour ne pas dire de viles créatures.

Flux RSS

Syndiquer le contenu